GUIDE : Quel moteur hors-bord choisir pour un bateau ?

GUIDE : Quel moteur hors-bord choisir pour un bateau ?

Aujourd’hui presque tous les bateaux sont équipés de moteur. De la petite annexe, au zodiac en passant par les voiliers de toutes tailles. Mais chaque embarcation a besoin d’un mode de propulsion différent. En effet, on n’installera pas le même moteur sur un canot de pêche et un gros yacht de plaisance… C’est pourquoi il existe des dizaines de moteurs de bateau différents : des moteurs hors-bord à essence, des moteurs de bateau électriques à arbre court ou encore des moteurs de bateau de 6cv à 250cv ! La question qui se pose donc est : quel est le moteur le plus adapté à mon bateau ? Il y a tellement de choix et de critères différent que l’on peut rapidement être perdu. Pour vous simplifier la tâche, nous avons écrit cet article qui vous guidera dans le choix du meilleur moteur pour votre bateau. Suivez nos instructions pour savoir quel moteur hors-bord choisir pour un bateau.

ATTENTION : C’est article décrit en détails tous les paramètres à prendre en compte pour choisir le meilleur moteur hors-bord pour son bateau. Vous pouvez aussi consulter nos articles synthétiques répondant à la même question mais avec des réponses plus ciblées pour des longueurs de bateaux différentes :

Les critères à connaitre pour choisir un moteur de bateau.

De nombreuses options sont à considérer avant d’acheter un moteur de bateau. Il vous faudra choisir entre :

Et une fois que vous connaissez les réponses à toutes ces questions, il vous faudra aussi décider :

Dans la suite de cet article, nous vous expliquons point par point quels critères choisir afin d’installer le moteur hors-bord le plus adapté à votre bateau .

Quel type de moteur est le plus adapté pour votre bateau ?

Le moteur hors-bord à essence est le plus répandu sur les bateaux jusqu’à 7m. Ce moteur est privilégié aux moteurs en bord ou aux pod drive qui sont souvent réservés aux bateaux plus grands.

 De plus, le moteur hors-bord à essence s’adapte à n’importe quel type de bateau : que ce soit un coque open, une vedette, un bateau pneumatique semi rigide, une annexe de voilier ou encore une barque de pêche.

Enfin, sa versatilité en fait le choix idéal pour tous type de navigation. Il conviendra aussi bien à des sorties en mer que sur des zones d’eau douce comme les lacs ou les rivières. Il suffira seulement d’adapté la puissance du moteur aux courants de votre zone de navigation.

Sachez toutefois qu’il existe deux exceptions. En effet, certains propriétaires de bateaux préfèrent installer un moteur semi-hors-bord ou un moteur de bateau électrique. (on vous explique tout au chapitre suivant)

Enfin, si votre bateau fait plus de 7m de long, alors nous conseillons d’installer un moteur inboard diesel. Comme l’embarcation n’est plus transportable au-delà de 7m, les avantages du moteur hors-bord s’effacent. Du coup, les moteurs inboard diesel deviennent les plus économiques, les plus sécuritaires et surtout ils ont une meilleure tenue en mer.

Dans quelle circonstance un moteur semi-hors-bord est conseillé pour un bateau ?

Les bateaux de moins de 7m de long qui ne choisissent pas de moteur hors-bord installent presque tous un moteur semi hors-bord. Nous ne recommandons pas ce choix car les avantages du hors-bord sont toujours supérieurs aux gains engendrés par le moteur semi hors-bord. La force principale des semi hors-bords vient de leur hélice qui est parfaitement alignée avec l’embarcation. Cela est dû à la combinaison d’un moteur en bord et d’un carter d’engrenages comme sur un hors-bord.

Pourquoi choisir un moteur électrique sur un bateau  ?

Avant d’acheter un moteur hors-bord à essence pour votre bateau, renseignez-vous sur la législation en vigueur dans votre zone de navigation. En effet, certaines zones comme les parcs naturels sont protégées et il est interdits d’utiliser des moteurs de bateau à essence ou diesel. D’autres réserves interdisent les moteurs thermiques pendant des périodes plus ou moins longues qui coïncident avec les cycles de reproduction des animaux afin de ne pas perturber la faune.

Dans ces circonstances, le choix d’un moteur de bateau électrique est à envisager. Néanmoins, il faut savoir que les moteurs hors-bord électriques ne sont pas recommandés pour des bateaux de plus de 4m. Ils sont même généralement utilisés pour des embarcations de moins de 3 mètres…

En effet malgré tous leurs avantages (silencieux, sans vibration, respectueux de l’environnement, légers, etc…), les moteurs hors-bords électriques sont aujourd’hui toujours trop peu puissants pour satisfaire les besoins d’un bateau de plus de 4m.

De plus, les moteurs de bateau électriques sont bien plus chers et l’autonomie de la batterie très limitée ce qui restreint le temps de navigation.

Il faut donc noter qu’un moteur électrique sur un bateau ne doit pas s’utiliser si :

  • votre bateau mesure plus de 3 à 4 m de long
  • vous recherchez la vitesse,
  • vous naviguez dans des zones avec de forts courants,
  • vous devez parcourir de longue distance.

En résumé, si votre zone de navigation n’interdit pas les moteurs thermiques, choisissez plutôt un moteur hors-bord à essence pour votre bateau !

Quelle puissance de moteur hors-bord choisir pour un bateau ?

Un moteur hors-bord à essence peut avoir une puissance comprise entre 0,5CV et 450 chevaux ! Il existe des moteurs de bateau de 6cv, 15cv, 25cv, 30cv, 50 cv, 60 cv, 75 cv, 100 cv, 150cv, 250 cv, etc… A cause de ce large choix, beaucoup de plaisanciers ne choisissent pas bien la puissance de leur moteur hors-bord. En effet, il existe deux catégories d’acheteurs. Soit la puissance du moteur hors-bord est choisie en fonction du budget et le bateau est souvent en sous-puissance. Soit la puissance du moteur hors-bord est choisie pour aller le plus vite possible et le bateau est souvent en surpuissance.

Les deux situations ne sont pas idéales.  En sous-puissance, le bateau va manquer de vitesse et vous risquez de vous désenchanter rapidement. Surtout si vous voulez faire des activités nautiques comme le wakeboard, la bouée ou le ski nautique. De plus vous vous mettez en danger car sans la puissance adaptée, vous perdez en maniement et en tenue en mer surtout par mer agitée. Enfin, même si c’est contre intuitif, plus vous manquez de puissance et plus vous consommez de carburant. En y réfléchissant, c’est logique ! Vous demandez à un petit moteur de déplacer un bateau plus lourd que prévu. Forcément, il lui faudra plus d’énergie donc plus de carburant !

Mais il vaut mieux être en sous puissance, qu’en surpuissance ! En effet, la surpuissance est bien plus dangereuse. Il est extrêmement déconseillé de monter un moteur hors-bord plus puissant que la puissance maximale recommandée par le constructeur de votre bateau. Pourquoi ? Parce que vous allez dépasser la vitesse maximale de sécurité ce qui va engendrer des contraintes physiques sur le bateau. La structure de votre embarcation n’étant pas conçu pour de telle vitesses, elle risque de s’endommager et dans le pire des cas de casser. Généralement c’est la traverse du bateau qui supporte votre moteur hors-bord qui casse sous la pression et les vibrations. Tout ce que vous avez gagné c’est une pointe de vitesse et un moteur de bateau dans l’eau.

Il faut donc choisir un moteur de bateau avec une puissance adaptée à son embarcation. Les avantages sont nombreux :

  • Sécurité : avec une puissance adaptée, on pourra sortir du sillage d’un cargo, manœuvrer facilement à basse vitesse, naviguer aisément en mer agitée, etc…
  • Confort : un moteur de bateau avec une puissance adaptée sera plus silencieux qu’un petit moteur hors-bord toujours à fond ou qu’un gros moteur.
  • Carburant : on consomme plus avec un moteur de bateau trop puissant ou pas assez puissant.
  • Usure : un moteur de bateau en sous puissance toujours utilisés à fond s’use plus vite. Et un moteur hors-bord surpuissant use la structure du bateau (il s’encrasse aussi s’il est sous utilisé). Alors qu’avec la bonne puissance, vous réduisez les coûts d’entretien sur votre embarcation.
  • Vitesse : une fois la vitesse de carène atteinte, le bateau n’ira jamais plus vite. Donc au-delà de la puissance adaptée, il est très probable que votre bateau conserve la même vitesse de pointe.

Alors comment déterminer la puissance idéale d’un moteur hors-bord pour un bateau ?

Tout d’abord il faut savoir que la longueur du bateau n’est pas le seul paramètre à prendre en compte. Vous ne choisirez pas la même puissance de moteur si vous naviguez dans des courants très forts ou sur un lac. Les courants de votre zone de navigation sont donc un élément primordial. Plus le courant est fort, plus la puissance du moteur hors-bord devra être élevée.

Enfin, il faut aussi considérer le poids ! En effet, un moteur hors-bord satisfaisant sur une embarcation vide peut se révéler en sous puissance une fois les invités à bord, les glacières avec les rafraichissements embarquées et les équipements nautiques attachées comme une bouée tractable. Pour déterminer la puissance d’un moteur hors-bord pour votre bateau, il faut donc calculer le poids maximal envisagé sur l’embarcation. Additionnez le poids du bateau avec le nombre maximum de personne à bord ainsi que le carburant et l’équipement embarqué.

En conclusion, la théorie voudrait prendre en compte la longueur, le poids maximal du bateau et les courants. Mais en pratique les courants changent selon le jour et l’heure. Le poids varie énormément en fonction des invités et des activités. Bref, c’est impossible à calculer.  

La meilleure (et seule) règle à prendre en compte est de choisir une puissance de moteur hors-bord égale ou légèrement inférieure à la puissance maximale prescrite par le constructeur de votre embarcation. Ainsi, vous pourrez faire face à toutes les situations sans jamais risquer d’abimer l’intégrité physique de votre embarcation.

La seule exception étant si vous êtes toujours maximum deux à bord ou si vous utilisez votre bateau exclusivement sur une rivière ou un lac. Alors au lieu d’égaler la puissance maximum, vous pouvez prendre un moteur de bateau à la puissance conseillée par le constructeur (et faire des économies à l’achat !).

NB : Sachez qu’un permis bateau peut être nécessaire pour des moteurs hors-bords de plus de 6VC (ou 4,5 KW pour des moteurs hors-bords électriques).

Quelle puissance de moteur hors-bord électrique choisir pour un bateau ?

Comme nous l’avons vu dans le paragraphe précédent, il se peut que vous n’ayez pas d’autre choix que d’installer un moteur hors-bord électrique sur votre bateau . Il vous faudra donc investir dans un moteur électrique avec une configuration adaptée afin d’avoir une puissance et une autonomie convenable. Il faut donc se poser la question quelle distance vais-je parcourir ? Sur un moteur de bateau électrique c’est la capacité de la batterie qui influence votre autonomie et votre puissance moteur. Sur les moteurs de bateaux thermiques on parle de chevaux (CV), mais pour les moteurs de bateaux électriques on mesure la puissance en kilowatt/heure (kWh) ou en livre (lbs).

La formule à retenir pour trouver la puissance de moteur hors-bord électrique adaptée est :

Puissance moteur électrique = Puissance nécessaire pour propulser l’embarcation à son poids maximum

Quel est le poids maximum d’un moteur hors-bord pour un bateau  ?

Il est impératif de lire le manuel de votre bateau pour connaitre le poids maximum recommandé par le constructeur sur le tableau arrière. Certains moteurs hors-bords sont plus lourds que d’autre à puissance égale. C’est le cas des moteurs de bateau 4 temps. Vous pouvez donc changer votre moteur hors-bord deux temps par un moteur hors-bord 4 temps de la même puissance et vous retrouvez avec des dégâts sur le tableau arrière à cause du poids du nouveau moteur. Il faut donc être très vigilant avec le poids des moteurs de bateau, notamment pour les embarcations les plus anciennes.

NB : Souvent le poids du moteur hors-bord devient le premier critère dans le choix de la puissance. (plus un moteur de bateau est puissant, plus il est gros et donc plus il est lourd)

Moteur 2 temps à injection directe ou moteur hors-bord 4 temps pour un bateau ?

Les vieux moteurs de bateau deux temps ne consommaient pas tout le mélange air essence ce qui affectait leur rendement. C’est pourquoi, la plupart des constructeurs nautiques se sont tournés vers le moteur de bateau 4 temps. Mais les deux gros défauts du moteur hors-bord 4 temps sont sa mécanique complexe ainsi qu’un poids plus important. Finalement, même si les moteurs 4 temps sont bien plus efficaces et fiables, ils ont aussi plus onéreux et moins puissants que les traditionnels moteurs 2 temps.

Heureusement, il existe aujourd’hui des moteurs 2 temps modernes dits à injection directe (DFI). Cette technologie DFI permet aux moteurs de bateau deux temps de ne plus gaspiller l’essence qui n’a pas explosée. Du coup, ces ‘nouveaux’ moteurs deux temps pour bateau n’ont plus que des avantages.

Ils sont aujourd’hui les moteurs hors-bords les plus simples, les plus légers, les moins chers, les plus puissants, les moins polluants, les plus économiques en carburant et les plus performants sur le marché ! Nous recommandons donc sans hésiter un moteur hors-bord à essence 2 temps à injection directe pour un bateau jusqu’à 7m.

NB :

  • Il existe d’autre types d’injection comme les moteurs à carburateur ou les moteurs à injection électronique (EFI) mais aujourd’hui la technologie DFI couplée à un moteur de bateau 2 temps est ce qu’il se fait de mieux.
  • Les technologies de moteurs ne consomment pas toutes les mêmes quantités d’essence ou de diesel. Si votre priorité est le budget, nous les avons classés de la technologie qui consomme le plus à celle qui consomme le moins : turbo-diesel à injection directe, turbo-diesel, diesel, moteurs 2 temps à injection directe moderne (conçu à partir de 2010), moteurs 4 temps « lean burn » ou à mélange pauvre, moteurs 4 temps classiques (avant 2010), moteur deux temps classiques (avant 2010).

Moteur hors-bord à démarrage électrique ou manuel pour un bateau ?

Les moteurs de bateau équipés d’un démarrage à lanceur avec un petit réservoir intégré sont réservés pour les petites embarcation. Pour un bateau de plus de 4m, nous recommandons un démarrage électrique avec un chargeur pour la batterie de démarrage. 

Quelle longueur d’arbre choisir pour le moteur hors-bord d’un bateau ?

Tous les bateaux ne se ressemblent pas donc ils n’auront pas besoin de la même longueur d’arbre. La longueur d’arbre du moteur hors-bord est la distance entre la plaque anti-cavitation (la plaque métallique à l’horizontale au-dessus de l’hélice) et le support du moteur (le point le plus bas de l’étrier de fixation). Il faut donc la choisir en fonction de la distance entre le support moteur et la surface de l’eau (ou en fonction de la hauteur du tableau arrière).

Ce guide explique quel moteur hors-bord choisir pour un bateau : découvrez tous les critères pour sélectionner le meilleur moteur de bateau.

En fonction de l’architecture de votre bateau, vous aurez besoin d’une longueur d’arbre plus ou moins grande afin que l’hélice soit immergée à la bonne profondeur. Si l’hélice est trop basse, elle peut toucher le fond. Si l’hélice du bateau est trop haute, elle aspirera de l’air et perdra en performance. Le choix entre arbre court ou arbre long est donc primordial.

NB : tous les moteurs hors-bords existent avec des arbres courts et des arbres longs. Ainsi, ils peuvent s’adapter à tous les designs de bateaux.

Alors comment savoir quelle longueur d’arbre choisir pour le moteur hors-bord de votre bateau ? Il suffit de mesurer la distance qui sépare le support du moteur et la surface de l’eau. Ensuite, référez-vous à ce tableau :

Distance support moteur/surface de l’eauLongueur d’arbre recommandée
De 0 à 25 cm76 cm
De 25 à 40 cm92 cm
De 40 à 55 cm107 cm
Plus de 55 cmConsulter un revendeur
Longueur d’arbre d’un moteur de bateau

Si le constructeur du moteur hors-bord ne donne pas la longueur d’arbre en centimètre, alors il suffit de mesurer la hauteur du tableau arrière :

  • Moteur de bateau à arbre court : 38 cm de hauteur de tableau arrière.
  • Moteur de bateau à arbre long : 51 cm de hauteur de tableau arrière.

Une fois le moteur hors-bord installé, vous pouvez vérifier si sa longueur d’arbre est adaptée. Pour cela il suffit de regarder si la plaque anti-cavitation est alignée avec le point le plus bas du tableau arrière.

L’idéal est d’être parfaitement aligné mais une marge d’erreur de 25mm maximum en dessous est acceptable.

Généralement vous ne devrez pas rencontrer de soucis car les tableaux arrière ont des dimensions standards. Si vous êtes trop haut, il n’y a pas grand-chose à faire mise à part de changer le moteur du bateau pour une longueur d’arbre plus longue… Cependant si vous êtes plus de 25mm en dessous, vous pouvez régler la longueur d’arbre en installant des cales de rehausse en bois sur le point de fixation du moteur hors-bord (pour le remonter légèrement).

Quelle batterie choisir pour le moteur hors-bord électrique d’un bateau ?

Nous le répétons, nous ne recommandons pas un moteur hors-bord électrique pour un bateau de plus de 4m car ils ont une puissance et une autonomie très faible. Ils sont idéals pour des embarcations de 3m comme des annexes, des petits voiliers ou des canots de pêche.

Si vous optez pour un moteur de bateau électrique, il vous faudra choisir des batteries marines adaptées. Il en existe 3 types :

  • La batterie au lithium : elle est plus légère, offre plus de cycles de charge (+5000), n’a aucune autodécharge et peut se décharger à 100%. Mais elle est aussi la plus chère…
  • La batterie en plomb carbone : elle prend beaucoup de place, elle est lourde mais elle résiste au grand froid ! En effet la batterie au lithium ne fonctionne pas bien en dessous de -5°C.
  • La batterie en plomb/calcium : c’est la moins chère et la plus courante mais elle s’auto décharge fortement, elle n’a que 300 cycles de chargement maximum et elle ne peut pas se décharger à plus de 50%.

Il est donc conseillé de s’équiper avec des batteries au lithium. Même si l’investissement initial est plus élevé, la batterie au lithium compense par une durée de vie bien plus longue. C’est le meilleur choix pour un moteur hors-bord électrique.

NB : il est important d’avoir à bord un moyen pour recharger les batteries (comme des panneaux solaires ou une alimentation 12 V par exemple) ou/et d’avoir une batterie de remplacement. C’est extrêmement conseillé pour votre sécurité mais aussi pour augmenter votre autonomie en cas de besoin.

Quelle hélice de moteur choisir pour votre bateau ?

L’hélice se choisit en fonction du régime de votre moteur et non de la longueur du bateau. Il faut que quand le bateau atteint sa vitesse maximum, le moteur soit à plein régime (entre 5000 et 6000 tr/mn selon les modèles). Dans le cas contraire, on abime le moteur hors-bord soit en le poussant trop fort, soit parce qu’il est en surrégime. Donc une vedette n’aura pas besoin de la même hélice qu’un voilier.

NB : Les hélices cupées ne sont pas recommandées si vous n’envisagez pas de naviguer à plus de 30 nœuds.

Le choix du diamètre et du nombre de pales d’une hélice de moteur

En règle générale, pour avoir le meilleur rendement sur votre moteur de bateau, il faut un grand diamètre d’hélice et le moins de pales possible. Mais plus votre moteur est puissant, plus il faudra de surface d’hélice (et donc de pales ou de diamètre) pour éviter les problèmes de cavitation. En pratique, il est donc recommandé de choisir une hélice tri-pales pour le moteur hors-bord de votre bateau.

Le choix du pas d’hélice sur un bateau

Choisir une hélice avec un pas adapté est crucial car il détermine l’accélération, la vitesse maximum et la consommation du bateau. Mais qu’est-ce que le pas d’hélice ? C’est la distance parcourue par l’hélice à chaque tour. Le pas d’hélice est très souvent exprimé en pouce.

Si l’on prend l’analogie d’une voiture :

  • Un petit pas c’est comme la première vitesse. En voiture, elle sert à monter des côtes et à accélérer. Sur un bateau, on se sert d’un petit pas quand on est très chargé ou que l’on fait du ski nautique.
  • Un pas moyen est comme la troisième vitesse. C’est polyvalent en ville pour les voitures et sur la mer c’est le pas d’hélice que l’on recommande pour les bateaux de plaisance.
  • Un grand pas c’est comme la sixième vitesse. Le moteur du bateau devient plus silencieux et consomme moins. C’est l’idéal quand on maintient une vitesse de croisière pendant longtemps.

Pour connaitre le pas exact qu’il vous faut, il faut d’abord connaitre la vitesse maximum de votre bateau par rapport à la puissance du moteur hors-bord que vous avez choisi. Une fois que vous connaissez cette vitesse, il faut appliquer la formule ci-dessous :

Calcul de la vitesse théorique de l’hélice en nœuds :

Vt = régime max tr/mn * 60 / rapport d’embase * pas d’hélice en pouce / 72 770 (pouces par mile marin)

Maintenant vous connaissez :

  • la vitesse maximum de votre bateau
  • la vitesse théorique de l’hélice en nœuds

(toujours par rapport à la puissance du moteur hors-bord que vous avez choisi.)

La règle c’est de choisir un pas d’hélice qui permet d’équilibrer l’équation :

Vitesse théorique de l’hélice = Vitesse maximum du bateau – 5 nœuds

Une fois le pas d’hélice idéal trouvé, vous pouvez :

  • Ajouter un pouce si vous faites beaucoup de distance en vitesse de croisière. En pratique, ça va réduire la consommation de carburant et rendre le moteur du bateau plus silencieux. Mais vous perdrez en vitesse en charge.
  • Enlever un pouce si vous préférez utiliser votre bateau pour des sports nautiques tels que le wakeboard, le ski nautique ou la bouée. En pratique, ça va augmenter la vitesse en charge. Mais vous perdrez de la vitesse à vide tout en ayant plus de bruit et en consommant plus.
  • N’optez pour une hélice avec cup que si vous souhaitez aller plus vite que 30 nœuds.   

Quelle est la meilleure marque de moteur pour un bateau ?

Il n’existe pas de classement des meilleures marques de moteur pour bateau. Tout simplement parce que toutes les grandes marques se valent. Elles offrent toutes d’excellent moteurs et des garanties d’au moins 3 ans.

NB : si le budget est votre premier critère, il faut savoir que toutes les marques de moteur nautique se valent en termes de consommation de carburant (pour un type de moteur identique).

  • On nommera pour les moteurs hors-bord deux temps les marques Evinrude, Mercury, Selva, Tohatsu, Nissan et Yamaha. 
  • Pour les moteurs hors-bord quatre temps, vous pouvez faire confiance à Johnson, Honda et Suzuki.
  • Pour les moteurs en bord, vous trouverez les marques Nanni, Volvo et Yanmar.
  • Pour les moteurs de bateau électrique, il y a le leader Torqeedo mais aussi Minn Kota et Motorguide.
  • Pour des moteurs semi hors-bord, les marques Ilmor, Mercruiser et Volvo Penta sont des références.

Néanmoins, pour un bateau de 7m ou moins, nous recommandons les moteurs hors-bord à essence deux temps de Mercury. Ils ont une garantie de 5 ans et sont les plus répandus. Leur popularité est une force car ils ont non seulement une gamme très large mais surtout un service après-vente accessible quasiment partout dans le monde.

En effet, comme toutes les marques établies se valent, le critère numéro 1 pour choisir un moteur de bateau est la facilité d’entretien du moteur et la rapidité d’accès à des pièces de rechanges.

C’est d’autant plus important que les moteurs marins doivent passer un contrôle technique tous les ans pour garder la garantie du constructeur. De plus, vous ne voulez attendre des mois avant que votre mécanicien reçoive une pièce en cas de panne de votre moteur hors-bord …

Donc si vous naviguez proche d’un atelier qui n’entretient pas les moteurs de bateau Mercury (c’est très rare mais possible), privilégiez alors la marque préférée de ce mécanicien marin (Evinrude, Selva, Tohatsu, Nissan ou Yamaha pour les moteurs hors-bord à essence deux temps).

En fonction des pays, certaines marques sont plus présentes que d’autres. Il faut donc vous renseigner dans votre port pour savoir quelles marques de moteurs marins ont un réseau d’entretien à proximité.

Conclusion : quel moteur hors-bord choisir pour votre bateau ?

Vous trouverez ci-dessous le résumé de ce long article qui répond à la question : quel moteur hors-bord choisir pour un bateau ?

Pour un bateau jusqu’à 7m de long, nous recommandons un moteur hors-bord Mercury à essence, deux temps et à injection directe (DFI), d’une puissance proche de la puissance maximale recommandée par le constructeur.

Choisissez un moteur hors-bord à arbre court si la hauteur de votre tableau arrière est de 38 cm et à arbre long si elle est de 51 cm.

Ensuite, il vous faut choisir une hélice tri-pales à pas moyen.

NB :

  • Privilégiez un moteur hors-bord proche de la puissance maximum recommandé par le constructeur de votre bateau pour augmenter non seulement la vitesse mais surtout votre sécurité et votre confort.
  • Il faut absolument respecter le poids maximum du moteur indiqué par le fabricant de votre embarcation.

Si votre bateau dépasse les 7 mètres de long, alors privilégiez les moteurs inboard diesel. 

Pour finir, si vous recherchez des moteurs de bateau à petits prix, vous pouvez chercher des moteurs de bateau d’occasion sur des sites comme ebay. Il y a de temps en temps de vraies belles affaires ! Mais il faudra absolument demander le rapport d’un mécanicien marin indépendant pour être sûr qu’il soit en bon état.

ATTENTION : cette conclusion est un résumé qui communique des informations d’ordre général sur les moteurs hors-bords. Lisez l’article dans son intégralité pour comprendre toutes les nuances qui peuvent s’appliquer à votre bateau. Il se peut que votre embarcation ne soit pas ‘dans la moyenne’. Il faudra alors vous référer à un professionnel qui saura vous fournir des conseils sur-mesure.  

En savoir plus sur les moteurs de bateau:

GUIDE : Comment réparer un moteur de bateau qui fume ?

GUIDE : Comment réparer un moteur de bateau qui cale ?

Comment réparer un moteur de bateau qui s’étouffe ?