Notre avis sur les enrouleurs de grand-voile de voilier

Notre avis sur les enrouleurs de grand-voile de voilier

En navigation, il est primordial de régler la voilure à la force du vent. Pour ce faire, la solution la plus simple est de disposer d’un enrouleur permettant d’adapter la taille de votre voile suivant un ajustement précis. Dans le cas des grand-voiles, il existe des enrouleurs qui viennent remplacer le système de lazy jack et faciliter la prise de ris. Mais qu’en est-il vraiment ? Est-ce que les enrouleurs de grand-voile sont si avantageux qu’on le dit ? Ou ont-ils des inconvénients à connaitre avant de remplacer son système traditionnel ? Pour vous faire une opinion, nous vous donnons notre avis sur les enrouleurs de grand-voile.

Qu’est-ce qu’un enrouleur de grand-voile ?

L’enrouleur de grand-voile est le mécanisme qui permet de replier la voile. Les fabricants proposent plusieurs modèles de ce dispositif technique de grands voiliers. Il en existe deux grandes catégories : le mat à enrouleur et la bôme à enrouleur. Ils enroulent respectivement la grand-voile à l’intérieur du mât ou à l’intérieur de la bôme. Au moyen d’un levier qui fait tourner le cylindre autour du mât ou de la bôme, la grand-voile s’enroule sur elle-même à l’intérieur. Le système permet la réduction ou le déploiement de la surface de voile sans l’utilisation d’une prise de ris. La grand-voile est ainsi manœuvrée plus facilement sans avoir, entre autres, à étarquer les bosses de ris.

Prière Archange Saint Raphael

En général, pour choisir son enrouleur de grand-voile, il faut tenir compte des dimensions du mât et de la grand-voile. Mais avant de se lancer dans un changement de système, il faut contraire les différences entre les deux types d’enrouleurs. En effet, le fonctionnement d’un mat à enrouleur comporte des différences notables avec celui d’une bôme à enrouleur. Nous vous donnons donc ci-dessous notre avis sur les enrouleurs de grand-voile qu’ils soient installés dans le mât ou dans la bôme. Tous facilitent cependant la navigation en haute mer et permettent un réglage précis de la voile.

Notre avis sur les enrouleurs de grand-voile de bôme

Construis avec de solides barreaux de carbone pour plus d’efficacité, les enrouleurs de bôme pour grand-voile ont un rapport poids/raideur bien équilibré. Équipés de ris automatiques avec une bosse par fonction, ils sont adéquats pour une réduction de la voilure d’une grand-voile entièrement lattée. Avec leur design harmonieux, la manœuvre est pratique pour les moins expérimentés.

Manuelle ou hydraulique, la grand-voile sur enrouleurs de bôme permet de manœuvrer du cockpit en toute simplicité. L’équipage n’a plus besoin d’aller en pied de mât pour crocher les points d’amure des ris. Et puis, terminée aussi la corvée de pliage à l’affalage. Mais attention, la bôme à enrouleur a aussi ses propres difficultés. Le creux de la voile pourrait contenir des plis non dénoués qui s’enrouleraient dans la bôme. La ralingue pourrait aussi s’enrouler sur elle-même et soumettre le système à de rudes frottements.

Comptez autour de 30.000 euros pour l’achat d’un enrouleur de bôme pour grand-voile, voile comprise, adapté à un voilier de 14 mètres. Il faut aussi prévoir du temps et potentiellement de l’argent pour la révision du mécanisme chaque année. En matière d’entretien, notre avis sur les enrouleurs de grand-voile de bôme serait de faire des contrôles en début de saison ou en fin de saison. Ces contrôles sont vitaux pour éviter des casses dommageables. De plus, rincer souvent la bôme à l’eau douce, et vérifier qu’il n’existe pas de marques de stress sur les fixations après chaque sortie en mer.

Notre avis sur les enrouleurs de grand-voile de mât

Les mâts enrouleurs utilisent des systèmes d’enroulement à vis sans fin. C’est une solution assez courante sur les grands voiliers lorsque la surface de la toile devient difficile à manier. Le système est le seul qui admet un guidage d’enroulement sans surpattage et pouvant être manipulé par une seule personne.

Le principe de fonctionnement de la grand-voile sur enrouleurs de mât est simple : le tambour est situé en bas d’un étai comme dans le cas d’un enrouleur de génois ou d’un enrouleur de foc, sauf qu’ici le tout est intégré dans le mât. C’est donc le tambour qui en s’actionnant tel un vis sans fin, guide le bout d’enroulement. En quelques secondes, la grand-voile est déroulée ou enroulée. Tous les avis sur les enrouleurs de grand-voile concordent, un bateau équipé d’un mât enrouleur est plus doux à la barre qu’un autre doté d’un mât standard.

Au nombre des inconvénients de ce système, on note l’impossibilité de montage d’une voile lattée. Et si par suite d’une mauvaise manœuvre, un blocage empêche l’enroulement normal de la grand-voile dans le mât, le navigateur sera confronté à une situation périlleuse.

L’entretien d’un enrouleur de mât pour grand-voile nécessite un graissage régulier des roulements, la vérification permanente du fonctionnement du module et de l’émerillon. Il faudra également procéder au changement de la bosse d’enroulement et des protections de gorges lorsqu’elles sont abimées. Prévoyez au moins un budget de 20.000 euros pour des enrouleurs de mât des voiliers de 26 à 85 pieds.

Notre avis entre un enrouleur de grand-voile et une grand-voile full batten traditionnelle

La grand-voile « FULL BATTEN », c’est du classique, mais loin d’être la meilleure. À 4 lattes forcées qui ne faseyent pas dans le vent, elle reste très confortable et a une plus-value en termes de coût. La technologie consiste à fabriquer la toile spécifiquement pour chaque voile. Une coupe bien orientée va favoriser la répartition des efforts pour un échantillonnage équilibré de chaque partie de la grand-voile. Cela permet une parfaite modération entre les contraintes rencontrées et la résistance du tissu.

Pour du court terme (2 à 3 ans), une grand-voile traditionnelle « full batten » propose un prix d’achat attractif comparé à une grand-voile sur enrouleur. De plus, elle offre une meilleure tenue dans le temps avec un entretien moindre.

Mais à notre avis, les enrouleurs de grand-voile sont beaucoup plus modernes et simples à manipuler. Ils demeurent l’option la plus efficiente sur le long terme, avec des applications très contemporaines.

Conclusion sur les différents types d’enrouleurs de grand-voile

Pour conclure, nous conseillons à ceux qui en ont les moyens de faire l’investissement dans un enrouleur de grand-voile. Nous avons une préférence pour les enrouleurs de mât qui sont moins cher que ceux de bôme et tout aussi simple d’utilisation. Leur utilité n’est plus à démontrer et il ne vous faudra pas longtemps pour ne plus pouvoir vous en passer. Néanmoins, entrainez vous à enrouler la voile correctement par vents faibles pour ne pas bloquer le système à cause d’une mauvaise manœuvre un jour de tempête…

Enfin, nous conseillons fortement à tous les propriétaires d’enrouleur de grand-voile de bien entretenir leur système d’enroulement et faire les révisions qui s’imposent chaque année. En effet, un blocage de la grand-voile lors d’une prise de ris à cause d’une pièce défectueuse peut mener à des désastres si la force du vent continue d’augmenter.

En savoir plus sur les enrouleurs de voile pour bateau :

GUIDE : le meilleur comparatif d’enrouleur de génois

GUIDE: choisir un enrouleur de voile Facnor ou Profurl?

Comment faire l’entretien de l’enrouleur de génois ?